ezyguidance.com
Des Idées Pour Une Vie Saine

6 raisons de ne jamais utiliser des couches jetables pour bébé et ce qu'il faut utiliser à la place

Alors que le grand débat sur les couches de tissu contre les couches jetables fait rage, les nouveaux parents peuvent se demander quelle option présente le meilleur choix pour la santé de leur enfant, l'environnement et leur budget.

La couche jetable est une invention relativement nouvelle. Avant le XX e siècle, les bébés étaient vêtus de coton ou de tissu éponge coupé en formes géométriques et fixé avec une épingle de sûreté. Le premier jetable, appelé "Destroyable Babies Napkins", a été introduit dans les années 1930, mais ce n'est que lorsque Proctor & Gamble a lancé Pampers en 1961 que l'utilisation banale de couches jetables a vraiment pris racine.

Comme c'est souvent le cas avec des produits qui offrent commodité et facilité, la livre de chair est exigée ailleurs. Voici quelques raisons convaincantes pour lesquelles vous devriez reconsidérer en utilisant des couches jetables sur votre bébé:

1. Les compagnies jetables de couche-culotte ne sont pas exigées pour énumérer des ingrédients

Même si la nourriture pour bébé, les jouets, les vêtements et les articles de soins exigent tous la divulgation complète des matériaux et des ingrédients, les couches jetables sont l'exception.

Malgré le fait que les bébés porteront des couches - à peu près constamment - pendant environ deux ans, et que ce matériel touchera leurs parties génitales pendant toute cette période, ni la FDA ni la FTC ne considèrent les couches pour bébés comme des dispositifs médicaux. de vêtements, ou un cosmétique.

À l'heure actuelle, il n'y a pas de surveillance ou de tests médicaux requis pour déterminer si les matériaux de la couche-culotte sont sécuritaires. Et il n'y a aucune obligation légale de fournir une liste complète et complète des ingrédients et des parfums utilisés.

2. Les couches jetables se composent de plastiques et de toxines potentielles

Malgré l'absence de divulgation complète de la part du fabricant, des tests indépendants des produits jetables ont révélé un mélange douteux de matériaux et d'ingrédients:

La doublure extérieure est souvent faite de film de polyéthylène, qui est essentiellement une pellicule de plastique. Il est dérivé du pétrole ou du gaz naturel.

La doublure intérieure est composée de polypropylène, un polymère thermoplastique qui absorbe l'eau. Il est synthétisé à partir de gaz propylène.

Le centre absorbant est constitué de pâte de bois blanchie, produite en combinant des fibres de bois résineux et des produits chimiques, ce qui procure un volume et une capacité d'absorption. Il contient également du polyacrylate de sodium (également connu sous le nom d'acide polyacrylique), une poudre super absorbante qui peut contenir 30 fois son poids en eau par gramme. Bien qu'elle soit classée comme toxique, une couche typique contient 4 à 5 grammes de ces petits cristaux transparents au centre, mais elle s'échappe parfois de la doublure.

Les colorants synthétiques sont utilisés pour colorer les couches, créer des dessins animés, ou comme indicateur d'humidité. De nombreuses couches sont fabriquées avec du Disperse Blue 106, du Disperse Blue 124, du Disperse Yellow 3 et du Disperse Orange 3, qui causent toutes des dermatites de contact (érythème fessier) et une sensibilité accrue aux allergènes.

Bien que ces ingrédients et les matériaux doivent être préoccupants, c'est le mélange de produits chimiques qui peuvent créer un breuvage vraiment toxique.

Le noyau de la pulpe de bois des couches est blanchi avec du chlore, un procédé qui contamine le produit final avec des dioxines. Les dioxines sont hautement toxiques et cancérigènes. Bien qu'une étude de 2002 ait révélé que l'exposition aux dioxines dans les couches est trop faible pour présenter un risque sérieux pour la santé, voudriez-vous emballer votre bébé dans une telle substance à plusieurs reprises (et pendant des années)?

Et si ce n'est pas assez, les couches jetables génèrent des émissions que votre bébé peut respirer. Une étude publiée en 1999 a utilisé des rats pour examiner les effets respiratoires d'expositions répétées aux émissions de couches. Les chercheurs ont non seulement identifié plus d'une douzaine de produits chimiques, y compris le toluène, le styrène et le trichloréthylène, ils ont observé que les expositions répétées sont toxiques pour les voies respiratoires et peuvent causer ou aggraver l'asthme.

3. Les couches jetables génèrent des tonnes de déchets

Il n'est pas surprenant que les couches jetables, utilisées quotidiennement, plusieurs fois par jour, pendant au moins quelques années, produisent beaucoup de déchets d'enfouissement. Selon un rapport de l'EPA, le nombre de produits jetables mis au rebut en 2013 était de 3, 6 millions de tonnes, l'équivalent de plus de 20 milliards de couches.

L'impact, à un niveau individuel, est encore choquant. De la naissance à l'heure du dressage, un seul enfant utilisera environ 7 000 couches. Ce chiffre se traduit par plus de 2 tonnes de déchets par enfant!

Les couches jetables sont considérées comme des déchets. Ils ne peuvent pas être recyclés ou compostés. Et nous n'avons aucune idée de la durée de leur décomposition puisque les couches jetables n'ont pas existé assez longtemps pour que les humains puissent les suivre. Étant donné que les sites d'enfouissement enterrent les déchets dans une «tombe sèche» - un environnement sec et sans air - certaines estimations fixent les couches jetables à prendre de 250 à 500 ans pour se dégrader.

4. Les produits chimiques dans les couches jetables se déversent dans l'environnement

Les milliards (ou trillions?) De couches jetables accumulées dans les décharges partout dans le pays sont en train de lessiver des produits chimiques dangereux dans le sol et l'eau.

En plus du problème de santé humaine, les dioxines sont également des polluants organiques persistants (POP) qui s'accumulent dans le corps humain et ont un effet néfaste sur les écosystèmes et la faune. Parce que les POP sont résistants à la dégradation, ils restent dans la nourriture, le sol, l'eau et l'air pour toujours .

Un autre produit chimique désagréable trouvé dans la doublure extérieure et le ruban adhésif de nombreuses marques de couches est le tributylétain. Un biocide hautement toxique, le tributylétain est un perturbateur endocrinien extrêmement nocif pour les organismes aquatiques. Aussi résistant à la dégradation, il peut persister dans l'écosystème pendant 30 ans.

Alors que ce ne sont que deux des nombreuses substances synthétiques qui sont capables d'influer sur la santé de la planète, n'oublions pas ce que la couche elle-même est remplie: caca. Les excréments humains sont considérés comme des biodéchets ayant la capacité de transmettre des pathogènes. Les excréments expédiés à travers les toilettes sont traités et traités pour éliminer les contaminants avant qu'ils ne soient libérés dans l'environnement, mais les couches de poopy ne sont pas traitées. L'ajout de déchets humains aux microbes déjà présents à la décharge augmente le risque que des maladies virales et bactériennes s'infiltrent dans les eaux souterraines.

5. Les couches jetables sont une fuite sur les ressources de la terre

Le barattage constant des couches jetables représente un important gaspillage pour les ressources terrestres tout en soutenant les industries polluantes.

La pâte de bois utilisée dans les couches est égale à la perte d'environ 250 000 arbres par année. Les matières plastiques utilisées pour fabriquer la doublure intérieure et extérieure de la couche proviennent du pétrole, un combustible fossile non renouvelable. Les cristaux de polycrylate de sodium super absorbants sont également fabriqués à partir de pétrole brut. De l'acquisition des matières premières, le traitement des matières plastiques, la fabrication du produit, et le transport, l'industrie des couches jetables s'avère être un grand partisan du pétrole.

D'un autre côté, la critique principale contre les couches lavables réutilisables est son utilisation de l'eau et de l'énergie. Une étude de 2005 comparant les couches jetables et en tissu a conclu que les couches lavables en tissu avaient un impact environnemental équivalent à celui de l'extraction des ressources brutes et du processus de fabrication des articles jetables. Cette étude avait un défaut majeur: les données utilisées pour déterminer la quantité d'eau et d'électricité dépensée par charge de couches en tissu étaient basées sur des machines à laver et des séchoirs fabriqués en 1997 . Nous avons parcouru un long chemin depuis lors et les machines à laver sont certainement beaucoup plus efficaces qu'il y a 20 ans! Vous pouvez réduire encore plus votre empreinte environnementale en faisant toujours sécher l'air, en ne faisant fonctionner que des charges complètes et en maintenant la température de l'eau au-dessous de 140 ° F.

6. Les couches jetables sont coûteuses

Bien que les nouveau-nés auront besoin de changements plus fréquents et de bébés plus âgés, en moyenne, les enfants devront utiliser environ 8 couches par jour avant d'apprendre à utiliser les toilettes. Il faut un enfant entre 2 et 3 ans pour visiter les toilettes de façon fiable, ce qui porte le nombre de couches jetables de 5 840 à 8 760, du berceau à la commode. Au coût de 0, 30 $ par couche, cela représente un total de 1752 $ à 2 628 $.

Avances modernes dans la technologie de la mise en diaphragme

Les couches en tissu réutilisables sont certainement le choix le plus sain pour votre bébé, votre planète et votre compte en banque.

Les couches de tissu peuvent être lavées et réutilisées pendant toute la période de pré-pot, éliminant le gaspillage des articles jetables. Les réutilisables sont également exempts de produits chimiques et de matériaux douteux. Et parce que vous n'avez besoin que d'acheter des systèmes de couches de tissu une fois, il sera rentabilisé en un rien de temps. Utilisez-les à nouveau avec votre prochain enfant ou donnez-les à une banque de couches de tissu.

Les meilleures couches réutilisables

Il y a beaucoup de choix dans les systèmes de couches de tissu - des appartements, des préfabriqués, des couches de poche, des couches ajustées, aux tout-en-un et tout-en-deux. Vous pouvez lire sur chaque type ici.

Nous adorons Thirsties en particulier, car ils offrent plusieurs systèmes de couches complètes. Le Duo Wrap est un couvre-couche 100% polyester imperméable et respirant entièrement réglable. Associez-le avec les inserts en chanvre, les sachets de chanvre ou les couches ajustées qui se trouvent entre le bébé et la couche pour que vous puissiez simplement essuyer le couvercle avant de l'utiliser à nouveau. Thirsties propose aussi des All-in-One et des Pocket Couches.

Pour commencer, vous aurez besoin de 24 à 36 couches en tissu en rotation. Bien que le passage à un chiffon coûtera entre 300 $ et 500 $ d'avance, c'est une énorme économie sur le prix à vie des articles jetables.

Prêt à faire l'interrupteur? Vous pouvez oser sur la façon de changer une couche de tissu ici. Et pour quelques conseils de nettoyage précieux, cet article vous guidera à travers la façon de laver correctement les couches en tissu.

Comment construire votre propre cave à racines: le guide total

Comment construire votre propre cave à racines: le guide total

L'art et la science de la conservation des racines - c'est-à-dire une structure construite sous terre pour conserver les aliments pendant les longs mois d'hiver - étaient vitaux pour la survie à l'époque jadis. Avant les développements relativement récents de la réfrigération et des supermarchés (avec leur accès aux fruits et légumes toute l'année), les caves à racines fournissaient un moyen naturel de stocker les aliments en utilisant les pouvoirs inhérents de refroidissement, d'humidification et d'isolation de la terre.Cette pratiqu

(Style de vie écoresponsable)

10 raisons de geler les aliments secs à la maison et comment démarrer

10 raisons de geler les aliments secs à la maison et comment démarrer

En avez-vous assez de jeter constamment les aliments que vous avez poussés dans le réfrigérateur pour les utiliser plus tard? Le gaspillage alimentaire est une préoccupation majeure dans le monde moderne, et jeter des produits gâtés toutes les quelques semaines commence vraiment à s'accumuler - à la fois pour la planète et votre portefeuille. La CNBC

(Style de vie écoresponsable)